1973.09.21 – journal du 21 septembre

Adèle Pirate de la ferme Saint-Jean

Adèle Pirate, mon premier amour de la ferme Saint Jean, la pucelle qui me dévoila ses charmes en dégrafant pour moi sa robe une nuit de printemps ! n’ai-je pas appris mon corps par le sien ? combien de fois l’ai-je vue divinement pâlir sur le vieux matelas vert posé au fond de l’atelier ! et chaque fois le lumineux reflet de ses ongles cruels et ses seins étonnés qui roulaient sous mes yeux

journal du 21 septembre 1973