8. Suite du journal de l’atelier : 1981

Journal d’un peintre en terre d’Ombre Brûlée 1981

– à Akina Namiki-

« j’ai commencé le travail ce matin avec Akina

cela me fait un bien fou de la croquer superbement roulée dans sa jupe plissée bleu marine et son chemisier blanc à col marin qui révèle une gorge délicieuse avec deux jolis petits tétons à peine de quoi remplir mes mains mais que je devine si doux, si frais, des hanches juste comme il faut, et des jambes superbes, bref un corps parfait comme je les aime jusque dans ses détails physiques les plus intimes

mais en même temps c’est douloureux de désir
et cette impression envoûtante que j’ai éprouvée hier m’est revenue aujourd’hui avec encore plus d’intensité »

journal du 15 février 1981 à Takasago