1986.07.26 – journal du 26 juillet

souvenir du septième ciel

en dînant le soir dans le jardin de Murakami, je pense à cette montagne que nous avons gravie jeudi dernier ; alors que nous venions de prendre un petit sentier vers le sommet, Otomè a désigné un arbuste flamboyant de baies rouges qui jaillissait de l’amas des pierres :  « tu vois ce rugissement de feu au milieu des rochers ? c’est nous ! »

vision de cette fille génialement désirable, parmi d’autres, et désir violent de cette créature mystérieusement unique et irremplaçable, miracle de subtilité, d’une humeur toujours rieuse et d’une incroyable insouciance …

journal du 26 juillet 1986