1983.10.06 – journal du 6 octobre

Musée d’art moderne de Kyoto

je pars de grand matin avec Otomè Efira
visite de l’exposition « Francis Bacon: Paintings 1945-1982 » au Musée National d’art moderne de Kyoto
45 œuvres y sont exposées
j’achète le catalogue préfacé par Sir Lawrence Gowing

épaisseur du silence, pas feutrés des visiteursles musées japonais sont très calmes
et leurs visiteurs, par nature peu démonstratifs manifestent rarement les sentiments qu’ils éprouvent

ma compagne s’est donc avancée à mes côtés sérieuse, souriante et silencieuse dans ce temple de l’art voué ce jour-là au sacrifice

vacillement de la perception devant cette succession de portraits balisant un véritable chemin de douleur
trouble insensé de participer au vertige de la vie dans un corps à corps qui se prolonge d’une toile à l’autre

incapable de me suivre plus loin devant tant d’horreurs et inquiète surtout de me voir dans tous mes états, Otomè a écourté sa visite et est sortie pendant que je recommençais la mienne, deux fois et chaque fois touché au vif

jamais les choses n’ont été aussi neuves pour moi
ce monde était brutal, certesmais si neuf dans son évidence sauvage que c’en était merveilleux d’ouvrir les yeux
impossible pour moi de traduire en mots ce saisissement pareil au coup de foudre de l’énamoration devant ce monde dévasté par la violence et la mort !

journal du jeudi  6 octobre 1983